Les dangers du cannabis

Cannabis : qu'en pensez-vous ?
Philippe Lahalle
Administrateur
Messages : 76
Enregistré le : lun. 27 févr. 2006 22:57
Localisation : Cholet

Les dangers du cannabis

Message non lu par Philippe Lahalle »

Bonjour,

Je ne connais rien à la question du cannabis mais je vous invite tout de même à lire la conclusion de la thèse de doctorat en médecine du docteur Jacques Chamayout, pages 109 à 111 :

LES DANGERS DU HASCHICH : LES DERNIERES DECOUVERTES SCIENTIFIQUES SUR LE CANNABIS

Après avoir lu cela, il est ensuite très difficile de croire les fumeurs de cannabis qui affirment que le cannabis est moins dangereux que l'alcool lorsqu'il est consommé avec modération.

Page 111, le docteur Chamayout pose une excellente question :

Ne faudrait -il pas évoquer l’application du principe de précaution afin que nul jeune n’entre dans l’univers du cannabis sans savoir à quoi il s’expose ?

En tant que parent d'élève, je pense que la question du docteur Chamayout en entraîne une autre :

Comment l'Education Nationale répond-elle à cette question dans ses programmes officiels ?

Ce serait intéressant que des enseignants puissent informer les parents sur le contenu des programmes ...

Merci par avance à tous les professeurs qui voudront bien nous éclairer.

Bien amicalement,

Philippe,
Parent d'élève du Collège Saint-Joseph de Cholet et du Lycée Sainte-Marie de Cholet
Modifié en dernier par Philippe Lahalle le sam. 04 août 2007 10:31, modifié 1 fois.
lalien4

Message non lu par lalien4 »

j"ai survolé la thèse de cet étudiant, et je pense qu'il faut bien dissocié 2 choses:
le cannabis est une drogue, fumé est donc un comportement à risques pour la santé; et le fait de protégé ses enfants.
la thèse reprend des données scientifiques, données scientifique qui sont récentes, mais on ignore encore beaucoup de choses sur l'action du cannabis dans le cerveau, et tout scientifique dira que pour prétendre comprendre un phénomène il faut le comprendre dans son intégralité,
de plus au regard de l'histoire, cette plante à toujours été connu et utilisé par l'homme, et cela n'a à ma connaissance dé bruit aucune civilisation.
le principe de précaution ne doit pas être un argument de répression à l'encontre des personne majeurs et donc responsable ( apte à jugé par eux même de ce qui est bon pour eux ou pas), car alors pourquoi permet t'ont nous de fumé des cigarettes et de boire? il n'y à pas de cohérences...
voila la question que j'aimerai posé a nos hommes politiques :

"Devant la consommation massive de cannabis en France, en particulier chez les jeunes , ne pensez vous pas qu’une légalisation encadrée serait une position plus responsable en matière de santé publique ?"

les jeunes Français sont les plus gros consommateurs de cannabis en Europe, en outre notre politique est très répressive, n'y a t 'il pas un paradoxe ?
offrons des moyens à notre jeunesse, elle aura peut être envie de faire des choses plus intéressante que fumer !!!!
max

pas d accord

Message non lu par max »

le cannabis ne detruit pas la vie du consommateur allez travailler sortir avoir une vie en societé est tout a fait compatible avec le cannabis ne confondé pas le malaise général de notre societé et surtout celui des jeunes avec le pseudo faux problème qu entraine le cannabis.je veux bien qu on interdise le cannabis parce que certains n aime pas mais dans ce cas on interdira aussi l alcool parce que je n aime pas on interdira le poisson a la consomation parce que cette fois c est mon voisin qui n aime pas le poisson .
ET ou s arrete on alors ? quelle limites fixées quand on laisse se dérouler des massacres dans le monde ou qu on laisse notre espece détruire sa propre planète vitesse grand V.
ET BIEN on fait la guerre on consomateur de cannabis cela va surrement a long terme réglé les problèmes de l humanité puisque cette plante est vue comme un fléau majeur de notre société , et bien avec tout ca on est mal barré pour le futur c est clair.
ElSap

Message non lu par ElSap »

Le but de la politique n'est pas d'interdire tel ou tel chose parce que c'est mauvais pour la santer ou d'autorisé tel ou tel autre substance parce que cela est bon pour le porte feuille.
Ce qu'il est en revenche normal d'attendre d'un gouvernement, c'est une information claire et véritable. Je suis le seul maître de mon corps et de ma santer, si je veut manger du sucre, c'est mon probléme, si j'veut me bourrer la gueule également comme me fumer mon pétard le soir mais je veut en connaître les risques et les conséquences. Chacun doit être libre de ses actes et surtout de ses idées sans pour autant qu'elles n'ai de conséquence sur les autres.

Seulement, pour faire tourner un pays "économiquement parlant" le gouvernement et le patronnat à besoin d'une classe majoritaire d'ouvrier qui soit en bonne santé, prêt en toutes circonstances et ceux en ignorant les plus élémentaires des libertés: celle de penser !

En effet, aujourd'hui la communication et l'information n'ont jamais été aussi présente, seulement elle n'est jamais compléte, voir dans le pire des cas érroné. C'est sûr qu'il est beaucoup plus facile de regarder un journal télévisé d'une demi heure (sans se poser de question) que de lire un journal comme "le monde" pendant 5 heures et réfléchir à notre conditon de "con... citoyens" de "con... tribuable" ou de "con... sommateur".
Le probléme aujourd'hui c'est qu'il y a tellement de gens qui se contredisent que l'on ne saît plus a quoi ressemble la vérité, or sans de véritable info, la liberté de penser est fortement compromise.

Quel rapport avec le sujet ? L'information (ou la propagande) que le gouvernement fait passer a l'encontre du cannabis, je ne dirait pas qu'il faut absolument le légalisé mais c'est à vous et vous seul de savoir si vous pouvez en conssommer, et ceux quelque soit les substances qu'elles soient légalisé, ou non... la seul précaution utile reste l'information et non la "punition" que les fumeurs connaissent aujourd'hui ainsi que sa répression plus que présente !
Ce n'est pas ça qui changeras la conviction qu'ont les fumeurs en matiéres de cannabis, aux contraires ça les poussera sûrement, un jour, à commettre l'irréparable car jamais ils n'ont put être écouter dans cette société et quand l'espoir disparaît, la vengeance risque de faire surface.

Bref, cela me sidére de voir des dealers, des consomateurs et des cultivateur en prison ou avec une forte amende qu'ils ne peuvent payer pendant que des violeurs, des assassins, des pédophiles récidivistes, se retrouve en liberté pour "bonne conduite" et qui malheureusement continuerons leurs méfaits. Le cannabis n'est pas un poid ou un ennemi de la société ou contre vos enfants (peut être contre l'économie seulement...) mais en revenche les "fumiers" qui précéde, oui. Vous vous tromper de cible... quand va t'on arréter le massacre ? Car en effet, la repression est sûrement beaucoup plus nocif pour les consomateurs que le cannabis lui même !

Je pourrait en parler pendant des heures et des heures mais je vais m'arréter la, car les anti cannabis ne changerons jamais d'avis et il en va de même pour les pro cannabis ! A bon entendeur: salut !
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Cher Philippe,

On ne parle pas de transfusion sanguine quand on parle de cannabis. On parle de consommation. Le principe de precaution ne justifie pas tout. Si vous n'avez que le principe de precaution a proposer aux jeunes, ils vont vous rire au nez. Le cannabis est dangereux pour la sante, tout le monde le sait. Mais malheureusement, ce qui est bien moins scientifique, c'est la raison pour laquelle le produit est devenu prohibe: Pour pouvoir beneficier du plan Marshall apres la premiere guerre mondiale. Justifier a posteriori une interdiction arbitraire a priori, c'est se moquer du monde. Donc si vous prenez les jeunes pour des abrutis, ils vous le rendront, et ils auront raison.

Par ailleurs, les chantres de la prohibition savent parfaitement ne regarder que les etudes scientifiques qui les arrangent. Par exemple, il est communement admis en France que Schyzophrenie et Cannabis sont non seulement correles, mais qu'il y a un lien de causalite. Pourquoi personne ne mentionne jamais les etudes de Grinspoon (Titulaire de la chaire de psychiatrie de Harward, un insignifiant quoi...). En effet, Grinspoon (qui ne fume pas) emet de tres serieux doutes sur cette these. Il est le seul a avoir pose la question inverse: Les schizophrenes nt ils tendances a consommer plutot que la question qui demande s'ils sont deviennent schizo a cause du cannabis.

L'episthemologie etant completement mise de cote par les passions que suscite ce debat, on peut quand meme questionner un certain nombre de positions scientifiques (tres franco francaises) dont les commanditaire des etudes sont souvent le pouvoir en place, pas tres enclin a autoriser quelque chose qui se vend deja pas mal en sous main et pour lequel les plaignants sont soit en taule soit tres discrets.

Par ailleurs, aucune etude scientifique ne pourra jamais justifier les risques de la consommation dus directement a la prohibition: Le fait de frequenter des contrebandiers en permanence, le fait de ne beneficier d'aucun controle sanitaire, le fait que le cannabis coute plus cher que du Kaviar (rendant ainsi le commerce interessant pour les moins scrupuleux) etc...

Le principe de precaution est un erzatz d'argument, une bouee de sauvetage rhetorique. Avec ce principe vous pourriez justifier tout et n'importe quoi: La prohibition des rapports non proteges hors mariage, l'interdiction de manger du fugu, l'interdiction de vendre de l'aspirine sans ordonnance, l'interdiction de porter des minijupes pour les jeunes femmes mineures, l'interdiction d'utiliser internet apres une certiane heure, l'interdiction de conduire apres plus de 15 heures sans dormir, etc... Le principe de precaution est l'outil principal de la dictature. A vue de nez, je dirai que si l'auteur de votre article voulait faire peur a ses lecteurs, il y est au moins arrive avec vous.

Enfin, votre questionnement sur l'education nationale me surprend: En quoi l'education nationale devrait elle assumer le role des parents? Qu'est ce qui vous fait croire que cette respectable institution a les moyens et la vocation de s'occuper de cette mission? Moi je crois que c'est une mauvaise idee. En cas d'echec, ce sera la faute des profs si votre fils se drogue? Cette situation ne serait pas acceptable. Il faut savoir si on demande aux profs d'eduquer les enfant ou de les instruire.
Par ailleurs, laisser cette responsabilite a l'education nationale suppose qu'une position homogene, un consensus soit etabli sur la question. A l'evidence c'est faux.

Je suis donc en total desaccord avec votre article.

Passez tout de meme une bonne journee.
Invité

Re:

Message non lu par Invité »

ElSap a écrit :Le but de la politique n'est pas d'interdire tel ou tel chose parce que c'est mauvais pour la santer ou d'autorisé tel ou tel autre substance parce que cela est bon pour le porte feuille.
[...]

Seulement, pour faire tourner un pays "économiquement parlant" le gouvernement et le patronnat à besoin d'une classe majoritaire d'ouvrier qui soit en bonne santé, prêt en toutes circonstances et ceux en ignorant les plus élémentaires des libertés: celle de penser !

En effet, aujourd'hui la communication et l'information n'ont jamais été aussi présente, seulement elle n'est jamais compléte, voir dans le pire des cas érroné. C'est sûr qu'il est beaucoup plus facile de regarder un journal télévisé d'une demi heure (sans se poser de question) que de lire un journal comme "le monde" pendant 5 heures et réfléchir à notre conditon de "con... citoyens" de "con... tribuable" ou de "con... sommateur".
Le probléme aujourd'hui c'est qu'il y a tellement de gens qui se contredisent que l'on ne saît plus a quoi ressemble la vérité, or sans de véritable info, la liberté de penser est fortement compromise.

[...]

Je pourrait en parler pendant des heures et des heures mais je vais m'arréter la, car les anti cannabis ne changerons jamais d'avis et il en va de même pour les pro cannabis ! A bon entendeur: salut !
L'argument economique est assez interessant, celui de la liberte de penser aussi.

Il est vrai que les consommateurs de cannabis font tache dans une societe productiviste, encore pire dans une societe collectiviste. Or, a l'evidence, la France a largement pris le chanin du collectivisme: Taux de prelevement obligatoir proche de 50%, secteur public enorme, secteurs subventionnes a outrance, normes de toutes sortes qui font que vous n'etes plus chez vous, meme chez vous etc...

Pourtant, la drogue et la manipulation font assez bon menage. Comment mieux asservir (et ranconner)un peuple qu'en le rendant dependant a une quelconque substance? Oui mais le hic, c'est que le cannabis n'est pas "monopolisable". Si l'etat legalise, il perd immediatement la main. Pourquoi? Parce que la Cannabis pousse comme la salsepareille dans le sud. C'est une herbe tres resistante, facilement dissimulable, et qui reclame des connaissances agricoles qusi nulles. En clair, le jour ou l'etat lache du lest, il perd forcement tout le controle. Pourquoi ne boit que tres peu d'alcool maison? A cause des risques d'acool frelate plein d'adheides au lieu d'ethanol. Avec le cannabis, ce risque est tres faible. Amoins qu'on asperge vos plants de cyanure, le risque est faible. Le tabac c'est pareil: Faire du tabac a rouler a partir d'une feuille de tabac est un procede assez complexe. Essayez du fumer une clope faite a partir de tabac amateur et vous cmprendrez votre douleur (prevoir un sac vomitoir pour l'experience).

Par ailleurs, une chose assez surprenante, mais le cannabis rend assez subversif. Les fumeurs ne tiennent rien pour aquis, ils sont moins victimes de leur propre enthousiasme. Quand on dit que les fumeurs sont influencables, je me gausse: Influencez les pour qu'ils arretent alors! De fait, les gros tox sont plutot desinvoltes et ont tendance a dire oui pour avoir la paix, mais sur les sujets qui les interesse, ils sont durs a bluffer.

Par contre, sur le patronat, je ne suis pas du tout d'accord, d'ailleurs vous seriez surpris du nombre de cadres de haut niveau qui fument! Ces gens sont la plupart du temps des liberaux (pour les franco-francais qui lisent cet article, liberal ne signifie pas ce que vous croyez que ca veut dire) et donc forcement pro legalisation, comme la plupart de leurs maitres a penser (M.Friedman, F.V.Hayek, T.Jefferson, etc... J'imagine que ces noms ne vous disent rien si vous etes francais, c'est normal dans un pays collectiviste comme le notre). Il est evident que les patrons s'en tamponnent de savoir si leurs employes fument. Ils veulent juste qu'ils bossent. Le reste est accessoire.

C'est donc bel et bien un fait du prince, et du despotisme si le cannabis est interdit. D'ailleurs il a ete interdit a l'occasion du plan Marshall, impose par les US, au moment ou leur economie et leur classe politique etaient le plus lies (effort de guerre oblige) et ou le liberalisme etait le plus faible.

Mais me direz vous, pourquoi les 80s n'ont elles pas vu le retour du cannabis (legalement j'entend) puisque thatcher et reagan etaient des liberaux influents? Et bien tout d'abord parce qu'ils n'etaient pas si liberaux que ca. La soit disante deregulation de l'economie des 80's par exemple est une vaste blague. Sur la tetrachiee de textes qui encadraient l'eco et la finance de l'epoque, seule une infime petite partie, hautement symbolique, a ete retouchee. Milton Firedman, conseiller personnel de reagan, n'a jamais ete vraiment ecoute. Ragan etait un etatiste deguise en liberal. Le gouvernement federal (central donc) a pris en puissance dans les 80's comme dans les 40's et les 50's.
Quant a Thatcher, elle renforce le pouvoir de l'etat en cassant les contre pouvoirs. Elle n'a pas reduit l'influence du gouvernement sur l'eco anglaise.

Pour en revenir au sujet initial, on peut s'apercevoir que la prohibition s'inscrit tout naturellement dans la montee en puissance des etats centralises. Il est donc impossible de penser que la legalisation puisse avoir lieu dans les prochaines annees en France puisque tous les bords politiques sont etatistes (parce que quelqu'un qui dit" c'est votre probleme" ne recoit pas de vote. les francais n'ont pas besoin d'un president, ils ont besoin d'un papa, ou d'une maman pour les Royalistes). La LCR, le PC (ce qu'il en reste), le PS, le Modem, l'UMP et le FN sont tous etatiste, sans exeption. Aucun d'entre eux ne legalisera, ce n'est pas en accord avec les objectifs qu'ils ont pour vous.

Et tout ca a une origine commune: Le mepris.
En effet, ces gens pensent savoir ce qui est bon pour vous (parce que vous etes trop betes!). En fait, ils en sont convaincus. D'ailleurs, si vous regardez les messages de Mika, (une caricature en puissance) vous vous apercevrez qu'il ne repond jamais a la remarque: "Mais je suis heureux, pourquoi devrais-je arreter?". C'est normal. Il n'y a rien a repondre, si ce n'est "non tu n'es pas heureux, heureusement je suis la pour t'explquer ce qu'est le bonheur". Et c'est la qu'on revient sur la liberte de penser que mon illustre predecesseur ElSap a eu la pertinence de mentionner. En effet, nul ne peut controler la pensee, mais on peut par contre controler le language, qui lui formatte la pensee. Or, a partir du moment ou on vous redefinit le bonheur comme " je fume pas, je bois que du rouge bien francais, je bosse a plein temps, je paye mes impots, je fais du sport, je consomme a outrance et je vote UMP parce que j'ai pas honte d'etre riche" on se fout de vous. Moi je suis riche, et je n'en suis ni fier ni honteux. Je suis riche pour moi le reste je m'en cogne! L'etat a redfini le bonheur parce que l'eglise n'etait plus la pour le faire (merci la revolution, maintenant, la noblesse a phgocite le pouvoir du clerge), et qu'ils ont pu reprendre ce role a leur compte. J'ai beau etre anti clerical (ca c'est subjectif...) je prefere quand meme avoir deux despotes en concurrence qu'un seul en monopole.

Or, c'est comme ca qua'avance et persiste la prohibition. En se donnant une legitimite usurpee, et pour ce on vous bourre le mou!

Avis aux anti cannabis. Vous nous servez vos etudes super recentes sur les dangers du cannabis avec en point d'orgue le principe de precaution, mais vous n'avez pas attendu ces etudes pour etre contre le cannabis. Avant vous vous contentiez d'ignorer les autres etudes vachement moins alarmistes. Mais alors, les scientifiques sont fiables ou non? Par ailleurs, quand on reprend vos etudes super serieuses et qu'on les passe au crible, on s'apercoit la plupart du temos que les points que vous mettez en exergue sont les plus discutables, ou les plus obscurs, exemple: On ne sait pas ce que le cannabis fait a l'hypothalamus, mais on sait qu'il y fait quelque chose.

C'est sense convaincre qui?

Il n'y a pas un seul article, papier, these, bouquin, contre le cannabis qui in fine ne donne pas dans le principe de precaution, qu'on pourrait tres bien renommer principe d'ignorance: On sait pas, alors on interdit.

La prohibition du cannabis provient d'une attitude profondement despotique et meprisante des petites gens: Ils sont trop cons, on va penser pour eux!

La seule justification (presque valable)possible de l'interdiction du cannabis se trouve etre la suivante: Les fumeurs creusent le trou de la secu et on paye pour eux! C'est vrai. Mais en meme temps on n'a pas vraiment le choix d'aller voir ailleurs pour les assurances sante. On nous prend en otage, et apres on nous dit qu'il faut faire gaffe a ne pas abimer les menottes!

Ces discours sont humiliants et sont une insulte a l'intelligence des citoyens.

J'ai pas relu, ce message doit etre bourre de fautes.
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Heu le cernier message signe "invite" est de moi en fait. Desole, j'ai oublie de signer. :oops:
Koffixop

Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

« Je ne connais rien à la question du cannabis mais je vous invite tout de même à lire la conclusion de la thèse de doctorat en médecine du docteur Jacques Chamayout, pages 109 à 111 ... »
Ecrit par Philippe le 17 Juin 2007... Et donc avant le 17 Juin 2007 Philippe, vous êtiez prohibitionniste par feeling ? une intuition ? ... Une intuition toujours contredite par de si nombreux autres rapports scientifiques qu’au premier qui allait dans votre sens il a fallu le brandir comme la preuve irréfutable que vous aviez raison ?...

C’est ridicule et ca manque de courage ! Avancez à pas découvert, oubliez les preuves, faites votre guerre au nom de vos valeurs et non de preuves qui arrivent au compte goutte ... et si fragiles qu’elles ne valent pas la peine d’avoir attendu (ou cherché) si longtemps !

Un autre que vous à dit « Bombardons l’Irak par précaution car nous avons des preuves qu’il y’a, là-bas, des armes de destruction massives » - le principe de précaution combiné aux preuves qu’il a fallu chercher (ou fabriquer) et qui contredisent toutes les autres informations ... on sait tous maintenant que c’est du flanc !

Je fais pousser mon herbe chez moi et je la consomme à l’abri des regards indiscrets, cela vous fera t’il vraiment plaisir quand je me ferais arrêter dénoncer par un voisin (collaborateur ?) trop curieux – aurez vous vraiment l’impression que vos enfants y auront gagné en sécurité ?

Félicitation tout de même pour la tenue de ce lieu d’échange sans lequel je ne pourrais même pas m’exprimer sans risquer la prison.
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Cher Koffixop

Vous soulevez un point interessant: La conviction a l'origine.

Il apparait en effet assez clairement que les positions de chacun sont toujours tranchees. Personne ici sur ce forum n'a debarque en disant "je ne sais pas quoi en penser, aidez moi a y voir plus clair."

Et pourtant, a l'evidence, devant l'ignorance crasse des collegiens qui disent que " ouais le canna c'est super et ca devrait etre rembourse par la secu parce que c'est therapeutique" et devant l'obscurantisme des mamans en coleres "Le cannabis va rendre MON fils schizophrene". On se rend compte que le probleme fondamental c'est la lachete genralisee. Entre ceux qui prennent le canna comme bouc emissaire pour justifier que le monde n'est pas leur paradis de bisounours et ceux qui s'en servent pour fuir cet enfer et se cacher derriere leur joint, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Pourtant, on observe des gens de raison ici, qui parlent sans se cacher.

Je suis donc heureux de voir que Koffixop rejoint les rangs des Mr Polo, Beuh, et autres personnes qui parlent sans peur, et sans cacher leur peur. Les parents qui interviennent ici et nous font des laius pathetiques et minables, en dessous de tout, comme celui de Mao, sont petris de peur. Ils ont un esprit d'une pesanteur incommensurable. Les "djeuns" qui viennent crier et cracher leur bile insultante a des institutions sans autre raisonnement que "je veux pas" au lieu du "je veux" sont egalement dans le refus, ils ont peur de rentrer dans le systeme que les autres ont peur de perdre. Mais finalement, tout ca procede d'une meme lachete. La plupart de ceux qui critiquent la prohibition n'auront jamais le courrage d'en assumer les consequences: VOus n'etes pas libres en France. Vous le savez mais vous refusez de le voir. Vous refusez de reagir.
Pour les autres, vous refusez de voir que justifiez le despotisme au nom d'une idole creuse que vous appelez ordre, societe civilisee, etc... Et pourtant, chacun voit au quotidien que le prix de cette securite est tres eleve: Impots, interdictions arbitraires, les bons payeurs qui payent pour les mauvais etc...

Le seul sujet qui merite vraiment le debat sur le cannabis, c'est la prohibition. Le reste est une affaire de sois a sois. Il n'y a rien a en dire si ce n'es un exhibitionnisme qui n'a d'interet que pour les voyeurs du bonheur ou du malheur d'autrui. La prohibition est le seul aspect qui touche chacun d'entre nous, parce que la societe est faite pour fonctionner sans fumeurs, et son systeme de valeurs ne s'accomode pas des fumeurs, qui pourtant sont la. Malheureusement, les fumeurs sont des marginaux comme d'autres, mais si bien que les marginaux se rassemblent (comme le marginaliseurs) en troupeaux, ils apparaissent comme une menace encore plus grande. Et la peur s'auto entretient de toute part.

Les positions sont forcement tranchees, parce que se trouver entre le feu des marginaux et des marginalisateurs est insuportable. Serieusement, si vous ne comprenez pas ce que je dis tentez l'experience suivante: Tuez un debat! faites un meurtre vandale rare. C'est un meurtre gratuit. Tuez un debat. J'explique. Atendez qu'une discussion sur la drogue commence a s'envenimer, et vous verrez que tout le monde a une position. A ce moment la, portez un coup bas: " Mais in s'en tape de la drogue. Comment peut on passer autant de temps a se battre contre la drogue qu'a en prendre, et comment peut on passer autant de temps a en prendre? Debrouillez vous avec votre drogue ou votre non drogue, qu'elle soit interdite ou pas et assumez vous sans en faire un plat! Laissez les crever les gosses illetres drogues seropositifs en sans parents. Ca coutera moins d'enler les cadavres que de mettre de patrouilles de flic, et vous les drogues, allez croupir dans votre fange ou dans votre prison et crevez en silence. Votre drogue c'est votre probleme"

Mettez en plein la tete a tous le monde! et regardez comment ca se passe apres: Les moins radicaux se taisent, les plus radicaux de tous bords vont vous assallir de miserabilisme de tous bord, des drogues en taule pour un joint, et des parents deseperes aux gosses en detresse. Et tout ca ne procede que de la peur que ca nous arrive, dans un sens ou dans l'autre. Les moutons ont peur. Ils ont peur des aigles qui vont eur prendre leur agneau. Et ils ont raison, car ceux qui assument leur liberte sans se cacher, mais sans se montrer, ceux qui vivent en accord avec eux meme, avec ou sans l'accord de la societe, ceux la sont des aigles, et oui, les aigles mangent les moutons, car les moutons mangent les hommes, mais pas comme le sous entendait Moore.

Il y a des aigles sur ce forum, il y a des moutons, Que vous broutiez ou que vous dechiquetiez, bon appetit. Moi je connais mon camp.
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

630 000 personnes sont atteintes de schizophrénie en France.
10% de ces personnes sont atteintes de schizophrénie "gràce" au cannabis : 63 000 personnes !

coût humain et financier pour la société : énorme !

La liberté ok, mais pas à ce prix sur le dos des contribuables.

"L'aigle a beau avoir des serres, il ne pourrait capturer une mouche" [Proverbe chinois]
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

Selon un rapport de l’oms sur le sujet de la schizophrénie, cette maladie touche 1% de la population mondiale, sans variations notables d'un pays, d'une culture ou d'une époque à l'autre, par ailleurs, je vous serais reconnaissant de nous faire partager vos sources quand à ces 10% systématiquement imputables au cannabis.

Ensuite le travail de recherche le plus basique qui soit permet de trouver le cout pour la société de l’alcool et du tabac : 1,4% du PIB pour l’alcool et 1,1% du PIB pour le tabac (rapport de l’OFDT que vous pourrez trouver sur http://www.tabac-info.net). Le cout social des drogues licites étant prodigieusement plus élevé que celui du cannabis ne faudrait-il pas interdire ces drogues ? En quoi l’interdiction d’une substance moins néfaste que l’alcool et au cout social 10 fois moindre est constitutionnel ? Si vous voulez le droit de couter 3% du PIB avec vos addictions, laissez-moi le droit d’en grignoter 0,16 !

L’interdit n’a pas d’influence direct sur le nombre de consommateurs de telle ou telle drogue et les pays qui ont légalisé ou dépénalisé le cannabis ont des taux de consommation bien inférieur au notre (les sources sont trouvables sur ce forum même, mais si vous y tenez je posterais les liens ... encore une fois) – pour diminuer le cout social du cannabis il faudrait donc le légaliser : c’est un fait !!!

De plus l’usager de cannabis comme celui d’alcool ou l’accroc au sports extrêmes n’a pas le choix de devoir couter quelque chose à la société, notre système de sécurité social est ainsi conçu pour protéger et soigner le plus grand nombre, quand vous êtes en faveur de la prohibition en raison du cout social du cannabis vous êtes indirectement en faveur d’une réforme du système de sécurité sociale.
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Cher koffixop,

Voici ma source :

NOUVEAUX REGARDS SUR LE CANNABIS (page 11)
par Jean Costentin , professeur de pharmacologie à la faculté de médecine et de pharmacie de Rouen où il dirige une unité de recherche de neuropsychopharmacologie associée au CNRS.
une société sans cannabis diminuerait de 13 % le nombre de ses schizophrènes. Pour la France cela ferait près de 80 000 schizophrènes en moins...
J'ai fait une légère erreur : ce ne sont pas 10% des schizophrènes qui sont atteints de schizophrénie "gràce" au cannabis mais 13%.

autre source anglaise toute récente:

The Times
February 14, 2009
Cannabis and the risks: facts you need to know
Dr Mark Porter

Cannabis can cause irreversible changes in the brain: The most alarming discovery in recent years has been that cannabis can trigger serious mental illness such as schizophrenia. As a rough rule of thumb the average person's lifetime risk of developing schizophrenia is about one in 100. This risk increases to about one in 30 in occasional cannabis users and closer to one in 15 in regular users (at least once a day).



Et vous voudriez banaliser et mettre sur le marché un produit d'une telle dangerosité pour la santé mentale de nos concitoyens ?
Le chasseur de mouton

Mouche du coche: Osez!

Message non lu par Le chasseur de mouton »

C'est bien beau de balancer des etudes scientifiques toutes plus alarmantes les unes que les autres mais les Pro cannabis peuvent en balancer autant parce que les etudes ont des commanditaires qui publient ou pas l'etude si les resultats les arrangent ou pas. Deja cite, mais le docteur Grinspoon de Harvard a publie des etudes qui soutiennent exactement le contraire.

Par ailleurs, il me semble qu'il transparait derriere cette attitude que vous esperez qu'une reponse definitive et irrefutable pourra apporter la preuve que le risque du Cannabis justifie sa prohibition, mais ca, c'est de la desillusion: Les risques que l'on prend pour soi, quels qu'ils soient, sont du ressort du premier concerne. Pensez au nombre de fois que vous avez pu prendre le risque de choper l'hepatite c, l'herpes, ou autre MST simplement en embrassant quelqu'un. Pensez a toutes les fois ou vous avez plonge dans des eaux opaques sans etre si sur que ca qu'il n'y avait rien en dessous, ou le nombre de fois ou vous avez pris la route malgre un meteo defavorable. Tous ces risques ne regardent que vous. Quand je pique les clef d'un ami bourre, je ne le fais pas tant pour lui que pour eviter qu'il tue quelqu'un d'autre.

Vous croyez depasser la problematique philosophique en alarmant autrui, mais vous ne faites que nourrir la polemique. Si vous etes capable de comprendre cette etude scientifique, vous etes capable de comprendre que peu importe le resultat de l'etude, ses resultats ne devraient pas etre votre seul element de jugement.

La prohibition augmente les risques du cannabis. Ca, c'est irrefutable. En plus des dangers de la substance elle meme, la prohibition rajoute des risques dus au reseau de distrubtion, ceux de la qualite hazardeuse et variable et de la proximite avec d'autres traffics entre autre. Vous me direz qu'il est normal que les hors la loi ne soient pas proteges par la loi. Nul ne peut se prevaloir de sa propre turpitude... C'est un raisonnement assez valable, mais si la definition de la turpitude ne tient pas compte de liberte de chacun de disposer de soi meme pourvu que ce ne soit pas aux depens d'autrui, quel critere retient on? Le principe de precaution? Vous rendez vous compte des implications?

Pour arriver a erradiquer la drogue par la prohibition, il faudrait generaliser des tests permanents, accepter des controles et des fouilles regulieres, des perquisitions, un emprisonnement de masse de plusieurs millions de francais, un controle quasi systematique des frontieres et douanes, et une societe qui banalise la delation. La sante mentale de 80000 schyzophrenes vaut elle le prix de la liberte individuelle de 616384 usagers quotidiens supposes de votre article? Que dire si on ajoute les consommateurs occasionnels, on passe a 4 millions. C'est aussi ca le compromis social que vous proposez. Pourquoi vous ne regardez jamais les poids dans la balance?

Quant a la prevention, elle ne pourra jamais etre efficace. En effet soit vous faites une prevention honnete et certaines personnes prendront toujours le risque d'essayer, soit vous faites une prevention alarmante et votre manque de credibilite tuera votre discours.

En somme, la tentative d'erradiction du Cannabis et de toutes les autres drogues, est actuellement proche de son maximum d'efficacite compte tenu de ce que les citoyens ont accepte comme concession sur leur liberte. Si vous voulez pousser les resultats, ce sera au depens de la liberte de circuler, du droit a la vie privee, et meme probablement de la liberte d'expression (proces pour apoligie de la drogue, censure etc...). Bref, dans la bouche de tous les prohibitionnistes, on entend l'echo de l'etatisme et des totalitarismes de tous bords. Cette tentative de generalisation du conformisme est repugnante d'egoisme.

Apres, vous pouvez aussi dire que le principe democratique a permis a la societe de choisir de vivre dans une societe sans drogue, et qu'il faut respecter le choix du peuple, que ce n'est pas repugnant. Pourquoi pas, mais quelle representation politique soutient rellement la cause de la democratie? Les toxicomanes sont nombreux, et c'est pour ca que ca vous semble problematique. Si l'on parlait de quantites epsilonnesques, vous n'en feriez pas un tel fromage. Aucun parti politique n'est pourtant pret a essayer de convaincre ou de les defendre vraiment. Ceux qui se disent en faveur de la legalisation ne prennent aucun risque et lachent ces phrases discretment et dissidence avec leur parti, ce qui montre bien que ces perches sont juste lancees au hazard pour seduire, pas pour arumenter. Le fait meme de la prohibition rend le debat difficile a mener puisqu'en public, on est susceptible de reveller des infractions penales. La democratie se respecte-t'elle quand une seule de ses lois condamne de facto entre 10 et 15% de sa population a des peines de prison ferme.

Mais enfin quoi allez y puisque c'est si evident. Arretez de nous balancer toujours les meme arguments, si facilement mis en echec. Aucun argument ne tient jamais. Vous ne prenez jamais de distance ne faites jamais d'autocritique de vos convictions! Quand est ce que les prohibitionnistes donneront enfin du concret? La somme de risques epaisse comme la bible que vous avez empile sur ce forum ont de quoi rendre hypoconriaque le moindre lecteur anxieux:

Cancer, Schyzophrenie, impuissance, sterilite, risques accrus de cancer, risques acrus de crise cardiaques, risques de perte de memoire, de demotivation, d'alienation, de proximite avec le banditisme, le risque social, le risque de lesions cerebrales diverses et variees, d'affaiblissement du systeme immunitaire, de sante buco dentaire, d'accidents...

Entre ce qui est vrai, ce qui est faux et ce qui est induit par la prohibition, vous arrivez a laisser combien d'esperance de vie aux fumeurs? Laissez les crever! Si vous avez raison, il suffit de laisser faire! Qui peut survivre a ca? Vous n'avez meme pas le courrage d'aller jusqu'au bout de votre "logique".

J'insiste: Jusque la vous n'avez rien donne de convaincant. Quand les pro Cannabis vous repondent, ils analysent et decortiquent vos textes. Auriez vous l'aimable obligence de rendre la politesse, avec methode, et sans mauvaise fois. Essayez pour une fois de prendre le temps de pondre plus que 10 lignes et 3 liens: Argumentez! Vous ne discutez pas, vous prechez sans lire ce qui vous est oppose. A croire que vous ne vous sentez pas capables convaincre.
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

Chère mouche,

Ce qui devait arriver arriva ! J’ai été très occupé ces derniers temps [notamment par l’apprentissage de l’électronique ;-) ] ce qui m’aura couter la primeur de vous répondre. Qu’à cela ne tienne, en remerciant le chasseur de Mouton pour sa contribution, je vais à mon tour répondre à votre dernier post.

Lorsque vous me demandez si je veux mettre cette plante sur le marché, je pourrais vous répondre bien facilement que oui. Cependant j’aimerais aussi que vous reconnaissiez que ce n’est pas moi personnellement qui le veut mais un pourcentage considérable de la population et que la plante est déjà sur le marché – illégal certes – mais elle y est ; et rien ne permet de penser que, ce que vous considérez comme ces effets néfastes sur la société, seraient décuplés si elle était dépénalisée – au contraire, tout porte à croire que ces effets seraient de moindre ampleur.

Ne me demandez pas ce qui arriverait si le cannabis arrivait sur le marché, il y est déjà !

Mais revenons sur la schizophrénie puisque cette question en particulier semble vous tourmentez ;
Concernant les chiffres et ces fameux 10 (ou 13)% dont la responsabilité doit être systématiquement imputée au cannabis, j’aimerais simplement vous faire constater que la statistique que je vous soumets (http://www.mens-sana.be/schizof/notes/sc_222not.htm) concernant le 1 % de population mondiale atteinte de schizophrénie (toutes origines et milieux sociaux confondus), est en parfaite contradiction avec cette théorie.
On ne peut pas sérieusement attribuer 10% de causalité de manière certaine et systématique à une plante dans un pays ou cette plante est très fortement disponible et constater que dans tout les autres pays ou elle est introuvable le ratio de population atteinte de schizophrénie est le même. Cependant je tiens à préciser que je ne conteste en aucun cas le fait que le cannabis puisse avoir des effets négatifs plus ou moins importants selon la consommation du fumeur, son àge et son caractère.

Ce n’est bien entendu pas la première étude cherchant (et j’utilise le verbe « chercher » sciemment) à démontrer le lien de cause à effet de manière absolue et dramatique entre le cannabis et les maladies mentales.
« fumer 1 joint par jour augmente vos chance de 40% de devenir schizophrène » , outre l’aspect plus qu’improbable d’un tel chiffre aux vues de la consommation de cannabis en France et du nombre de personnes diagnostiquées schizophrène, on cherche ici a induire un lien de causalité. Pourquoi ne pas penser que les schizophrènes sont plus naturellement enclins à fumer du cannabis que le reste de la population?
Les statistiques peuvent toujours être interprétées de plusieurs manières et donc manipulées, spécialement lorsque l'on cherche à prouver quelque chose dès le départ.

La définition des maladies mentales est tres vague et nous en avons tous probablement une ou deux (vous comme moi)
Le cas de la schizophrénie en particulier est un bon exemple pour démontrer de manière arbitraire les effets négatifs d’une exposition à un facteur extérieur (ca n’a pas été fait qu’avec le cannabis !) car il n’existe aucun test biologique permettant de démontrer la ou les schizophrénies d’une personne et si pour certains individus la maladie a des conséquences évidentes (hallucinations, fortes angoisses, comportement autistique) ... pour une très grande partie de personnes diagnostiquées schizophrènes, la maladie est bien plus limité et le diagnostique variera d’ailleurs d’un médecin a l’autre (l’expérience, « Rosenhan» bien que maintenant un peu vieille, démontre bien que l’évaluation de ces maladies et l’interprétation des symptômes est très délicate et que des personnes saines d’esprit peuvent facilement être amenées a être diagnostiquées « schizophrènes » http://en.wikipedia.org/wiki/Rosenhan_experiment).

Je préfère ne pas m’exprimer sur le cas des effets biologiques « constatés » du cannabis sur tels ou tels récepteurs du cerveau car je n’ai pas les compétences pour un tel débat. Je peux simplement constater les incohérences entre les chiffres, la facilité d’interprétation des statistiques dans un but défini à l’avance, et bien entendu, me référer à mes expériences personnelles. Le fait que vous puissiez appréhender un tel débat ne vous donne en aucun cas le droit de porter des jugements sur une substance qui n’a jamais directement tuée ou sur les gens qui choisissent de la consommer.

Le rapport sur lequel vous appuyez vos arguments finit par conclure que le cannabis est responsable de 20% des accidents mortels sur la route (c’est écrit noir sur blanc et c’est ridicule!) et revient à la charge sur le lien suranné entre héroïne et cannabis ... c’est un peu fort pour un discours qui veut soit disant « faire table rase des poncifs sur le cannabis ».

Ce rapport comme la plupart des rapports sur le sujet cherche à faire parler les chiffres en la faveur d’une conviction de départ.
Encore une fois, sans nier le fait tres probable que le cannabis puisse avoir des effets négatifs sur le cerveau, je remets tres fortement en cause l’aspect aussi certain et significatif du lien de causalité qui nous est proposé dans cette étude.
Je constate aussi que vous n’avez choisi de répondre qu’a une partie de mon post précédent à propos des couts sociaux engendrés par le cannabis.

Malgré vos convictions prohibitionnistes profondes et apparemment dénuées d’expérience personnelle je vous remercie tout de même de m’avoir en partie répondu.

Le débat sur le cannabis est un débat sur la liberté d’agir mais également la liberté de penser car on peut envisager que la marie-juana modifie effectivement la manière dont nous pensons, nous rend moins attiré par le matérialisme, moins motivé pour contrôler les situations dans lesquelles nous nous trouvons et dominer les gens qui nous entoure mais plus enclin à "accompagner le mouvement" sans lutter contre ce qui se met dans notre chemin mais faire avec, sans rechercher la sacrosainte interactivité avec toute chose, sans obligatoirement réagir à tous les stimulis extérieurs - peut être cela va-t-il à l’encontre d’une société qui prône la raison du plus fort.

La propagande prohibitionniste veut faire peur, en inculquant des valeurs, ses valeurs. Cette fois-ci elle menace de rendre les fumeurs fous, demain elle voudra les tuer sur la route quant hier elle voulait seulement les assimiler à des « nègres » ... tout compte fait, c’est de pire en pire !

Chère Mouche du coche, je lirais vos réponses bien volontiers, mais ayant cassé ma calculatrice en signe de protestation; la guerre des chiffres est finie pour moi et si je dois poursuivre ce débat ce ne sera que sur le terrain des idées.
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Cher Koffixop

Vous dites :
Mais revenons sur la schizophrénie puisque cette question en particulier semble vous tourmentez ;
Concernant les chiffres et ces fameux 10 (ou 13)% dont la responsabilité doit être systématiquement imputée au cannabis, j’aimerais simplement vous faire constater que la statistique que je vous soumets (http://www.mens-sana.be/schizof/notes/sc_222not.htm) concernant le 1 % de population mondiale atteinte de schizophrénie (toutes origines et milieux sociaux confondus), est en parfaite contradiction avec cette théorie.
Je vais compléter vos sources : le rapport de l'OMS dont vous parlez est un très vieux rapport de 1997 faisant suite à un groupe de travail de 1995 : Cannabis : a health perspective and research agenda .

Cette ancienne statistique OMS des « 1% de schizophrènes (toute origines et milieux sociaux confondus) » est très contestable et a fait l'objet d'un communiqué de démenti de l'OMS elle-même en 1998 : http://who.int/inf-pr-1998/fr/cp98-26.html :
un consensus s'est manifesté pour considérer qu'en raison du manque d'études épidémiologiques fiables, de telles comparaisons relevaient davantage de la spéculation que de la science
En ce qui concerne le cannabis, de telles estimations globales ne sont pas possibles en raison du manque d'informations fiables. Il est évident toutefois que l'utilisation du cannabis provoque un certain nombre de problèmes de santé et qu'une augmentation de son utilisation ne ferait qu'aggraver la situation.
Vous écrivez également :
Les statistiques peuvent toujours être interprétées de plusieurs manières et donc manipulées, spécialement lorsque l'on cherche à prouver quelque chose dès le départ.
Je vous rejoins totalement sur ce point ! :P

Vous écrivez ensuite :
Le rapport sur lequel vous appuyez vos arguments finit par conclure que le cannabis est responsable de 20% des accidents mortels sur la route (c’est écrit noir sur blanc et c’est ridicule!)
Je vous invite à lire le communiqué «Sur la route, le cannabis est une drogue mortelle» (source MILDT et Sécurité Routière) :
Les Français sont largement conscients du risque du cannabis sur la conduite (90% pour l’ensemble de la population interrogée, 83% pour les jeunes de 15 à 24 ans).
Néanmoins, ils sont près de 42 % (46 % pour les jeunes) à être surpris par les données de la Sécurité routière, à savoir : la consommation de cannabis multiplie par deux le risque mortel, 230 personnes ont perdu la vie en 2003 dans des accidents mortels directement liés à la consommation de cannabis.
230 morts ne font que 5% des morts de la route et pas 20% mais comprenez bien qu’il s’agit des décès directement liés à la consommation de cannabis.

Le professeur Costentin englobe les causes indirectes liées à la consommation de cannabis et arrive à cette estimation de 20% qui ne me semble pas « ridicule » (pour reprendre votre terme). L'estimation du professeur Costentin est peut-être exagérée et demandera à être vérifiée par d'autres sources, mais elle n'est certainement pas ridicule.

Même si votre calculatrice est cassée, vous pouvez comprendre que nous sommes bien dans un débat d’idées et pas dans une querelle de chiffres.

Vous affirmez également qu’un pourcentage considérable de la population veut la légalisation du cannabis.

Pouvez-vous nous communiquer vos sources ?

Je pense que vous allez être surpris en découvrant que votre affirmation est inexacte et que les populations des pays européens sont très majoritairement contre la légalisation du cannabis ...
Le chasseur de mouton

Des etudes, des rapports, des bilans

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Mouche du coche,

Pourquoi vos lithanies d'etudes scientifiques ne referent qu'aux etudes franco francaises? Pourquoi ne pas utiliser celles de Grinspoon? Harvard c'est des amateurs compares nos super fonctionnaires?

Allez, permettez moi de commenter vos aneries:

Les statistiques sur la schizophrenie sont mauvaises et biaiseuses: C'est une des maladies les moins bien definies, avec des differences d'un diagnostic a l'autre, et aucune analyse physuque ou chimique discriminante. En clair, le seul test possible est l'analyse d'un psychiatre. On ne peut pas vous faire passer un test sangin ou une analyse d'urine pour voir si vous etes schizo. Des lors, il est facile de saisir cette maladie et d'en faire un bouc emissaire, un exutoire du principe de precaution. En clair, comme par hasard, quand les alertes sante du cannabis se sont ecroulees les unes derriere les autres, quand les prohibitionnistes n'ont pas reussi a prouver leurs dires (fumer du cannabis pousse les femmes blanches a s'acoupler avec des noirs, fumer rend violent, fumer provoque 7 fois plus le cancer du poumon que le tabac), vous nous avez pondu la schizophrenie. C'est encore mieux: On peut en faire ce qu'on veut, et celui qui gagne cette bataille est celui qui a le plus de psys de son cote. Genial non?

La mouche du coche se fout de vous. Elle avance des arguments pas si stables que ca, avec des sources faussement irrefutables, pour cacher l'absence de raisonnement. En vous prenant par la lachete et la peur, la mouche du coche effectue un chantage: Si vous fumez du cannabis, vous serez shizo, ou vous avez de grandes chances de l'etre.

Ma question: Et alors? Les Schizos sont ils tous malheureux? Et si j'ai envie de prendre le risque? Et si j'ai envie d'etre schizo?

En fait, vous pourrez prouver tous les dangers que vous voudrez, vous ne prouverez rien d'un point de vue moral. Vous ne ferez que rendre les gens encore plus paranos, encore plus laches. Merci pour votre aide apportee a la societe. La liberte (premier principe ecrit sur tous les frontons de mairie) n'a que faire de votre principe de precaution, de votre sante publique, ou de vos risques sanitaires. A quoi sert d'etre en bonne sante si le prix a payer est de ne pas en faire ce qu'on desire. Comprenez vous que vous ne vous concentrez que sur les moyens?

La drogue est decrite comme futile, comme une chimere immaterielle, un eloignement du quotidien, de la realite. Mais quelle est cette realite sans drogue? Une realite dogmatique, ou chacun se doit de ne pas prendre le risque d'abymer sa productivite, sa capacite a consommer et a produire. Mais dans quel but? Ce qu'on reproche aux drogues, ce n'est pas tant de crever, d'etre malades, ou d'etre moins riches. Ce qu'on leur reproche, c'est d'etre different, et de remettre en question les fondamentaux des economies etatisees. L'etat ne vous veut pas du bien, il veut que vous payiez des impots. Or, le cannabis ne rend pas docile contrairement a ce qu'en disait Baudelaire. Pacifique ne veut pas dire docile. (je suis docile moi?).

Je n'ai rein contre la prosperite economique, et j'ai fmoi meme fait ce qu'il fallait pour bien gagner ma vie, mais peut on etablir ca comme une norme? Au nom de quoi? Si les gens ont envie de crever a 40 ans, laisser les faire! Et si autrui est plus heureux a 5g de thc par jour, ou est le probleme? On ne vous force pas a frequenter des junkies!

Quel est cette gene permanente qui pousse les Mikas, les mouches du coche, et les autres a croire que nous sommes des poids tels pour la societe que nous devrions cesser d'exister?

Alors mouche du coche, quelles etudes des fonctionnaires de cul de basse fosse allez vous encore deterrer pour me repondre? Vous allez encore avoir besoin de vous refugier derriere le travail de autres, ou vous allez prendre le temps de reflechir a VOTRE reponse?
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

mouche du coche

Vous semblez d’accord sur le fait que le débat devrait principalement se situer sur le terrain des idées et pourtant, persévérer dans la voie des contradictions statistiques ne semble pas vous déranger davantage :
Ma calculatrice à beau être cassé je ne peux m’empêcher de voir une énième tentative de manipulation (je reste cependant convaincu que vous êtes plus manipulé que manipulateur) lorsque vous me reprochez d’utiliser des chiffres qui ont une dizaine d’année concernant la schizophrénie au niveau mondiale.

Lorsque professeur machin affirme radicalement que 12.641894536% des schizophrènes doivent leur maladie à une exposition à la molécule de THC, on est bien d’accord pour dire que cela se veut être une vérité absolue et n’a donc pas de relation avec l’époque (c’était vrai il y’a 1000 ans et le sera toujours dans 1000 ans, sauf changement fondamental de la physionomie du cerveau humain). En quoi le fait qu’une statistique qui ait 15, 20 ou 50 ans de retard ou d’avance ne peut pas venir s’opposer à cette théorie puisque cette théorie se veut à l’épreuve du temps ?! Je vous laisse le soin de venir (et vous avez déjà commencé), avec toute votre mauvaise foie, remettre en cause les études de l’oms par rapport au génie scientifique de Docteur truc.
Vous vous réfugierez de toute façon toujours derrière votre lapalissade habituelle « fumer c’est mauvais pour la santé » (donc ca doit être interdit).

De plus compte tenu du nombre de fumeurs réguliers et occasionnels en France et la certitude avec laquelle un important pourcentage d’entre eux devrait être malade, vos chiffres et les conclusions du rapport que vous avez apparemment élevé au rang d’écriture sainte, continuent d’être bancales.
Puisque visiblement vous me rejoignez sur la malléabilité des chiffres : arrêtez d’en utiliser.

Dans ce débat personne n’aura raison et personne n’aura tort, il n’y a pas de vérités à faire éclater, le cannabis existe depuis trop longtemps et a été consommé par trop de quantités massives de gens différents pour qu’on s’aperçoive aujourd’hui ou demain qu’il représente une grave menace. Il n’y a que des points de vue à faire valoir et des compromis à trouver ; quand en prendrez- vous conscience ?

La mildt est l’organisme le moins crédible en matière de prévention ; son directeur etienne apaire est un pion de sarkozy, la mildt sert uniquement des intérêts politiques.

Les partisans de la dépénalisation sont tous les fumeurs (vous trouverez bien de rares exceptions fières d’être en contradiction avec eux-mêmes) et tous les non fumeurs que les fumeurs ne dérangent pas (il y’en a).
Non je n’ai pas de chiffres a ce sujet et pas de temps a consacrer à cette recherche non plus tant il est évident que, cela représente un pourcentage conséquent de la population. Mais comme vous aimez déformer : vous insinuez maintenant que j’ai dit « une majorité de la population » ... non je ne l’ai pas dit; car en tant que premier concerné je sais bien que la propagande prohibitionniste marche à plein depuis plus de 70 ans et que dans ces conditions il est bien facile de s’abriter derrière une masse désinformée qui n’est pour la très grande majorité même pas concernée par le sujet (mais qui s’exprime quand même).

Non, je ne suis pas surpris.

J’essaye de vous expliquer que vos peurs concernant le cannabis bien que compréhensibles du point de vue d’un simple d’esprit ne sont en aucun cas des raisons légitimes pour justifier une interdiction.

J’aspire à être libre et responsable de mes actes et vous n’aspirez qu’à imposer votre volonté et votre manière de pensée à ceux qui ne sont pas d’accord avec vous.

Je vous ai déjà dit et répété à que l’interdiction imposée aux mineurs me semble tout à fait justifiée. Vous êtes cependant imperméable à l’idée que ce puisse être l’interdiction a l’ensemble de la population qui engendre un fort taux de consommation chez les jeunes, et, est la cause de l’échec flagrant de la France en matière de prévention.

Vous vous plaignez des couts engendrés par le cannabis sans admettre que les drogues légales puissent être autant ou plus dangereuses pour la santé tout en coutant bien plus cher à la société.
Dérangez 4millions de fumeurs (et probablement plus) en voulant à tout prix imposer vos idéaux ne vous pose visiblement pas de problème.

En fumant mon herbe, qui est ce que je dérange et en quoi ? Pourquoi voulez vous me l’interdire à tout prix ?

Koffixop
Whessel

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Whessel »

Mon nom est Whessel,

Je vous écris du Québec, là où le meilleur pot pousse. ;)
La prohibition de la marijuana n’a aucune raison d’être valable. Les arguments et les raisons qui prohibent la marijuana sont les mêmes que nous pourrions utiliser pour prohiber l’alcool, le tabac, les sports extrêmes et j’en passe. C’est tout à fait hypocrite et insensé de continuer à vouloir interdire la consommation de marijuana, lorsqu’on permet aux citoyens de consommer de l’alcool et du tabac à outrance.
Comme on le disait déjà plus haut, peut importe la prohibition de la marijuana, ceux qui veulent en consommer, en consomment. J’ai déjà consommé, j’ai arrêté, par choix personnel. Je le répète, ceux qui veulent consommer de la marijuana en consomment. Aussi, lorsque j’ai consommé pour la première fois, une des choses les plus excitantes, c’étais que nous devions nous cacher pour fumer. De mon point de vue, la légalisation de la marijuana ne causerait pas une augmentation considérable de sa consommation.

Vous voulez savoir ce qui est dangereux réellement? La marijuana fournit des milliards de dollars au marché noir. Elle finance les réseaux de trafiquants de drogues. On parle alors de meurtres, de vols, de violence, etc. Légaliser la marijuana ne règlerait pas le problème du crime organisé, mais ca leur enlèverait une source de revenue considérable. (Pensez à la prohibition de l’alcool aux États-Unis de 1920 a 1933) De plus, les différents corps policier dépensent des fortunes (des millions de $) pour contrer la culture et la vente de marijuana. Pourtant, on réussi toujours a en trouver. Ces efforts et ces millions sont perdus, puisqu’ils ne changent rien. C’est une bataille perdu d’avance. Aussi, combien y a-t-il de prisonnier dans les prisons à cause de la vente et de la culture de la marijuana? Il y en a des milliers! Chaque prisonnier coute une fortune à l’état. Alors ne venez pas parler d’argent... c’est totalement ridicule. L’état pourrait contrôler une certaines partie de la vente de cannabis, ce qui engendrerait des profits.

Vos enfant vont consommer de la marijuana un jour ou l’autre... préférez-vous qu’il l’achète à un dealer de mauvaise foi ou a un commis de dépanneur? Aussi, il a été prouvé au Québec (je ne trouve pas la source désolé... de toute façon, c’est assez facile à réaliser) qu’il est plus facile de trouver du cannabis dans les cours d’écoles que des cigarettes. L’état exerce un contrôle sur le tabac... mais non sur la marijuana. On en trouve PARTOUT!

OUI, le cannabis n’est pas bon pour la santé... et puis quoi? Le tabac, la caféine, la taurine, l’alcool, et les autres ne sont pas bon non plus. VIVRE ET LAISSEZ VIVRE. Pourquoi y a-t-il des gens qui continuent à se battre pour le maintient de la prohibition de la marijuana? Êtes-vous aussi incompétent? Faut-il prendre des décisions pour vous tout le temps ou êtes-vous capable de faire preuve de jugement de temps en temps et de prendre vos propres décisions?

De toute façon, la marijuana est une plante... elle pousse comme de la mauvaise herbe n’ importe où. Il sera toujours possible de s’en procurer. Il s’agit de savoir si nous allons, un jour, pouvoir nous en procurer dans un environnement sainement contrôlé.
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Bon,

Alors elles viennent les fines reponses argumentees des anti cannabis?
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Cher chasseur de Mouton

Puisque vous êtes impatient, je vous propose de commenter la réponse que Koffixop m'a faite :
Je vous laisse le soin de venir (et vous avez déjà commencé), avec toute votre mauvaise foie, remettre en cause les études de l’oms par rapport au génie scientifique de Docteur truc.
Dans ma réponse ci-dessus du 1er mars à Koffixop, je disais que l'OMS elle-même avait démenti en 1998 la fiabilité du rapport de ses experts, rapport fait à une époque où les connaissances scientifiques sur le cannabis étaient bien moins avancées que maintenant :
... un consensus s'est manifesté pour considérer qu'en raison du manque d'études épidémiologiques fiables, de telles comparaisons relevaient davantage de la spéculation que de la science. ... En ce qui concerne le cannabis, de telles estimations globales ne sont pas possibles en raison du manque d'informations fiables. Il est évident toutefois que l'utilisation du cannabis provoque un certain nombre de problèmes de santé et qu'une augmentation de son utilisation ne ferait qu'aggraver la situation.
En clair et sans décodeur, Koffixop n’a pas compris qu’un groupe d’expert de l'OMS a décrédibilisé l’OMS en 1987 en affirmant qu'il y avait 1% de schizophrènes sur toute la planète, indépendamment de la consommation de cannabis.

Mais cela ne gêne pas notre ami Koffixop qui s'accroche à cette vérité et refuse toute avancée des connaissances sur le cannabis.

J'ose espérer que Koffixop fait seulement preuve d'une mauvaise foi crasse.

Vous concernant, cher chasseur de Mouton, je vois que vous mettez Grinspoon sur un piédestal en nous rappelant qu’il est issu de Harvard, l'une des plus prestigieuses écoles des Etats-Unis.

C’est vrai que Harvard a produit des esprits éclairés, George W. Bush par exemple, et vous avez bien raison de mettre en avant ce label de sérieux.

Sans aller sur le terrain de la mauvaise foi, je veux simplement vous faire comprendre que la pensée américaine n’est pas toujours le modèle à suivre.

De mon point de vue, la pensée du professeur Costentin vaut largement celle du docteur Grinspoon.

Que Grinspoon ait réhabilité le cannabis en tant que médicament possible dans le traitement et le soulagement de certaines maladies, c’est tout à son honneur et je pense qu’il faut le reconnaître.

Que Grinspoon propose de mettre un médicament en vente libre pour une consommation récréative, c’est un pas que je ne franchis pas.

Et pourquoi pas ensuite les anxiolytiques, les antidépresseurs et les somnifères ?

La France est déjà le champion du monde de la consommation des médicaments : avons-nous besoin d’aggraver ce constat avec un médicament de plus ?
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

Cher mouche du coche

C’est drôle de voir que vous vous raccrochez à cette statistique comme un naufragé à une bouée.

Alors je vais vous faire plaisir ! Je reconnais que l’oms à admis que cette statistique avait plus valeur d’estimation que de constatation et n’est donc pas recevable pour contredire la thèse du docteur constentin comme quoi très précisément 13% des schizophrènes Français doivent leur maladie au cannabis.

Mais bien entendu, les 20% d’accidents mortels sur la route dus au cannabis selon docteur constentin ca c’est du sur... vous êtes drôle !!

Une fois plus je vous propose d’arrêter avec ces chiffres ; pourquoi ne répondez vous pas au reste de mon précédent post ? à propos des couts sociaux, de l’échec de la prévention, du lien entre cannabis et drogues dures ?

Nous accuser mutuellement de mauvaise foie est le leitmotiv de ce débat, personnellement lorsque je parle c’est en connaissance de cause (je veux dire par la que je consomme du cannabis) ; pourriez vous nous parler de vous et des raisons de vos positions sur le sujet ?

Merci d’avance.
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Cher Koffixop,

Vous avez écrit :
C'est drôle de voir que vous vous raccrochez à cette statistique comme un naufragé à une bouée.
Oui Koffixop, je me raccroche à cette statistique car, derrière les chiffres, il y a des personnes : 80 000 personnes victimes de schizophrénie en France "gràce" au cannabis ...
Je reconnais que l’oms à admis que cette statistique avait plus valeur d’estimation que de constatation et n’est donc pas recevable pour contredire la thèse du docteur costentin comme quoi très précisément 13% des schizophrènes Français doivent leur maladie au cannabis.
Je vous remercie Koffixop de reconnaître l'inexactitude de l'estimation de l'oms qui "relevait davantage de la spéculation que de la science " (je reprends les termes précis du communiqué de l'oms).
le professeur Costentin estime "très précisément à 13% le nombre de schizophrènes français qui doivent leur maladie au cannabis
Je relis un de vos messages précédents et je constate que vous avez tourné en ridicule l'estimation du professeur Costentin en écrivant
le professeur machin affirme radicalement que 12.641894536% des schizophrènes doivent leur maladie à une exposition à la molécule de THC
Le professeur Costentin n'a jamais prétendu que son estimation était précise au dixième de % et je trouve votre dénigrement très peu respectueux du résultat de ses recherches.

Que cela ne vous plaise pas, je veux bien l'entendre mais je n'ai pas encore vu le professeur Koffixop publier dans la presse le résultat de ses recherches pour démentir les résultats du professeur Costentin ...
J’aspire à être libre et responsable de mes actes et vous n’aspirez qu’à imposer votre volonté et votre manière de pensée à ceux qui ne sont pas d’accord avec vous.
Non Koffixop, je ne vous impose rien. J'exprime un point de vue qui n'est pas le votre.
pourquoi ne répondez vous pas au reste de mon précédent post ? à propos des couts sociaux, de l’échec de la prévention, du lien entre cannabis et drogues dures ?
Pour le coût social, je pense vous avoir répondu avec les 80 0000 schizophrènes du cannabis en France.

Pour ce qui est de l'échec de la prévention en France, je vous rejoins à 100,0% et il est clair que la prohibition du cannabis ne suffit pas.

D'autres pays appliquent la prohibition du cannabis et obtiennent de bien meilleurs résultats que la France.

Savez-vous que la France est championne d'Europe de la consommation d’anxiolytiques, hypnotiques, antidépresseurs et autres neuroleptiques ?

Faut-il pour autant "légaliser" tous les médicaments neuroleptiques en les mettant en vente libre ?

Evidemment non.

De mon point de vue, la question du cannabis fait partie d'un problème bien plus vaste en France et je pense que la légalisation du cannabis n'est pas "LA SOLUTION".

J'espère, cher Koffixop, vous avoir clairement exposé les raisons de mes positions sur le sujet.

A la fin de votre message, vous me demandez
pourriez vous nous parler de vous ?
OK, je veux bien me mettre sur le divan :
- Je suis français et habite en France
- marié et papa de trois enfants
- je n'ai jamais fumé de cannabis et cela ne m'a jamais attiré
- j'aime le bon vin de Bourgogne (que je consomme avec modération, je vous rassure)
- je ne suis ni psychiatre, ni médecin, ni psychanaliste
- je suis comme vous pour la liberté de parole

Et-vous Koffixop, pourriez-vous nous parler de vous ?
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

Apparemment le style d’écriture du chasseur de mouton qui cite ses détracteurs phrase par phrase fait des émules !

Soit,
Oui Koffixop, je me raccroche à cette statistique car, derrière les chiffres, il y a des personnes : 80 000 personnes victimes de schizophrénie en France "gràce" au cannabis ...
J’ai pourtant l’impression que vous vous y raccrochez parce que c’est votre « chiffre - fer de lance », ce que vous croyez être une vérité absolue, je n’avais pas saisi votre sens de la compassion caché derrière vos farouches volontés prohibitionnistes.
Une fois de plus, compte tenu du nombre de fumeurs réguliers en France et du nombre de schizophrènes, je continue de penser que le lien de causalité entre cannabis et schizophrénie est loin d’être clair et relève, lui aussi, plus de la spéculation que de la constatation. Par ailleurs pourquoi n’avez-vous pas considérez cette vidéo postée par « Yow » ou il est suggéré que les schizophrènes sont plus enclins à consommer de la drogue ou encore que le cannabis pourrait jouer le rôle de « révélateur » d’une schizophrénie latente ?... NON, vous avez raison : il faut se RACCROCHER à ce chiffre de 80000 victimes du cannabis, coute que coute, c’est un bon moyen de diaboliser la chose.
Je vous remercie Koffixop de reconnaître l'inexactitude de l'estimation de l'oms qui "relevait davantage de la spéculation que de la science "
(...)
Je relis un de vos messages précédents et je constate que vous avez tourné en ridicule l'estimation du professeur Costentin
Doc Constentin spécule très largement, et oui, son estimation de 13% me parait ridicule. De plus si vous voulez assimiler « spéculation » et « inexactitude » comme vous venez de le faire pour les chiffres de l’oms vous devriez convenir que si D.C. spécule (comme il le fait pour les schizophrènes ou les accidents de la route) c’est que ses résultats sont faux.
Mais non, pour vous lorsque l’OMS spécule c’est inexact et lorsque D.C. spécule c’est pertinent, en clair vous n’êtes d’accord avec les spéculations que lorsqu’elles vous arrangent.

Je remets en cause ces résultats et ces liens de causalités qui me paraissent effectivement bien trop alarmistes, mais d’accord, supposons que vous (les anti-cannabis, le docteur constentin, la mildt...) ayez raison à propos des conséquences très très graves de la consommation de cannabis, que ces 80000 malades, dont vous parlez doivent effectivement bien leur maladie exclusivement au cannabis, une fois de plus, en quoi est ce une raison valable à la prohibition ? Vos arguments à ce sujet ne tiennent pas la route non plus : « par ce que ca coute trop cher à la sécurité social » ... ridicule, pourquoi payer pour les fumeurs de tabac (liberté de se pourrir pour eux mais pas pour moi ?), dans ce cas je refuse de payer pour toutes les pathologies dues à l’excès de poids des consommateurs de frites, chips et coca, un autre vous dira qu’il ne veut pas payer pour les séjours réguliers à l’hôpital des amateurs de moto cross, les écologistes refuseront de payer pour les frais médicaux engendrés par les accidents de la route impliquant des véhicules personnels, ma grand mère refusera de payer pour les sonotones des anciens disc jockey, etc.
Que cela ne vous plaise pas, je veux bien l'entendre mais je n'ai pas encore vu le professeur Koffixop publier dans la presse le résultat de ses recherches pour démentir les résultats du professeur Costentin ...
Il n’y a pas de professeur koffixop, par le fait je n’ai pas de recherches à publier dans la presse, est ce que ca m’empêche d’avoir une opinion ou de penser que ce qu’un savant m’explique ce n’est pas la réalité que je connais ? Vous mettez les scientifiques qui vont dans votre sens sur des piédestaux et à ceux qui questionnent ou refusent leurs résultats vous leur répondez qu’ils n’ont qu’à s’agréger avant de parler...

J’ai 30 ans, je travaille pour une très grosse compagnie d’outsourcing (à l’étranger) je parle 2 langues étrangères couramment j’ai visité plusieurs continents, je fais beaucoup de sport, je fume du cannabis depuis 10 ans (et du tabac uniquement en soirée), assez récemment je me suis d’ailleurs mis à cultiver ma propre herbe. Comme vous voyez, il n’ya pas de professeur koffixop, simplement quelqu’un qui travaille et a une vie sociale et professionnelle parfaitement épanouie, je connais évidemment beaucoup de fumeurs ... mais aucun schizophrène... Je ne ressens pas le besoin de publier quoi que ce soit dans la presse pour pouvoir témoigner du fait que le cannabis est moins dangereux que ce que vous et votre professeur constentin prétendez.
Non Koffixop, je ne vous impose rien. J'exprime un point de vue qui n'est pas le votre.
C’est trop beau ! Bientôt vous aller me dire que vous trouveriez regrettable que l’état dépense de l’argent pour jeter en prison les gens qui cultive leur propre cannabis ou fume un joint le soir chez eux !! Vous pourriez au moins afficher clairement vos opinions plutôt que de vous cacher derrière des chiffres, des scientifiques et des boiteux du cerveau : vous êtes pour la prohibition, pour la guerre à la drogue malgré son inefficacité, pour imposer votre désir de voir une plante interdite de consommation. Vous n’avez pas seulement une opinion différente vous voulez m’imposer cette opinion, mais vous osez à peine le dire.
Pour ce qui est de l'échec de la prévention en France, je vous rejoins à 100,0% et il est clair que la prohibition du cannabis ne suffit pas.
« La prohibition du cannabis ne suffit pas... » Pourriez vous développer ca ? Ca me rappelle les préconisations du bon docteur constentin qui appelle les autorités à « aller plus loin » en matière de prohibition...ca fait frémir.
D'autres pays appliquent la prohibition du cannabis et obtiennent de bien meilleurs résultats que la France.
Je me suis pourri les yeux à lire bon nombres de textes et étude prohibitionnistes toutes plus alarmistes les unes que les autres dont celle de Doc. Constentin qui ferait virer hypocondriaque les plus équilibrés d’entre nous alors lisez ceci http://www.rue89.com/droguesnews/drogue ... -pas-jouer
Savez-vous que la France est championne d'Europe de la consommation d’anxiolytiques, hypnotiques, antidépresseurs et autres neuroleptiques ?
Oui je savais que les français sont champions du monde de conso de médicaments, merci, tout le monde le sait, cela dit, ce n’est pas parce que nous sommes une nation d’accrocs mais parce que nous ne les payons pas directement nos médicaments.
Faut-il pour autant "légaliser" tous les médicaments neuroleptiques en les mettant en vente libre ?
Le système de délivrance des médicaments sur ordonnance est la pour prévenir les abus de substances autrement plus dangereuses que le cannabis sur le long terme.

Que vous ayez une opinion différente ne me dérange pas bien entendu que vous n’aimiez pas le cannabis ou ne souhaitiez pas voir vos enfants fumer est tout à fait raisonnable, cependant vous me confirmez bien que malgré un manque total d’expérience en la matière vous vous rangez d’emblée du coté des prohibitionnistes, comme Philippe dans le tous premier post de ce topic qui nous disait
Je ne connais rien à la question du cannabis mais je vous invite tout de même à lire la conclusion de la thèse de doctorat en médecine du docteur Jacques Chamayout, pages 109 à 111 (...)
Vous n’y connaissez rien mais vous avez quand même l’intime conviction qu’il faille interdire.

Comme des millions d’autres.

PS : J’aime le bon vin aussi, d’ailleurs, hormis le fromage de brebis, rien ne se marri mieux avec un bon rouge qu’une cigarette d’herbe !
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Mon cher Koffixop,

Vous avez écrit :
pourquoi n’avez-vous pas considérez cette vidéo postée par « Yow » ou il est suggéré que les schizophrènes sont plus enclins à consommer de la drogue ou encore que le cannabis pourrait jouer le rôle de « révélateur » d’une schizophrénie latente ?
Vous enfoncez des portes ouvertes !

Tous les spécialistes connaissent les éléments que vous mentionnez, y compris le professeur Costentin.

Le professeur Costentin estime que 13% des schizophrènes n'entrent pas dans ces catégories et ne doivent leur schizophrénie qu'au cannabis.

Au passage, faites attention à bien écrire le nom du professeur Costentin qui ne s'appelle pas Constentin.

Qui devons-nous croire ? Les estimations scientifiques du professeur Costentin ? ou les pensées du professeur Koffixop ?

Je laisse les lecteurs décider.
Vos arguments à ce sujet ne tiennent pas la route non plus : « par ce que ca coute trop cher à la sécurité social
Vous déformez mes propos en les tronquant : j'ai écrit "coût humain et financier" dans un précédent message, et l'adjectif "humain" arrive avant "financier".

Allez parler aux familles des victimes de la schizophrénie et vous verrez ce qu'elles vous diront !
« La prohibition du cannabis ne suffit pas... » Pourriez vous développer ca ? Ca me rappelle les préconisations du bon docteur constentin qui appelle les autorités à « aller plus loin » en matière de prohibition...ca fait frémir.
Je parle de la prévention qui est insuffisante, pas d'un renforcement de la prohibition.

Si les Pay-Bas avaient une prévention aussi faible que la France, leur consommation de cannabis aurait explosé et serait probablement plus élevée que la France.

Savez-vous que les principaux partis politiques des Pays-Bas prônent la fermeture des coffee-shops et, si l'intérêt économique ne prime pas, les coffee-shops pourraient disparaitre dans les années à venir ?
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Chere Mouche Du Coche

Je vois que les débats ont bien avancé.
Concernant le credibilite du docteur Costentin, on peut en effet être dubitatif. Pourquoi est il le seul a être parvenu à ces conclusions ? Pourquoi ne pas aussi prendre en compte les autre études ?
Mais passons : Admettons que Costentin ait raison sur toute la ligne, pour les dangers de la conduite et pour les dangers sur la schizophrénie. Comment justifiez vous quand même l’interdiction ?
Qui aujourd'hui peut dire qu’il pense que le cannabis n’est pas dangereux ? Personne. Tout le monde sait que ça présente des risques élevés. Cependant, si malgré ces risques, un individu souhaite quand même consommer, pourvu qu’il ne conduise pas et qu’il souscrive à une assurance santé privée, de quel droit le lui refuse t’on ? Je ne vois pas en quoi cette personne devrait être culpabilisée, pénalisée ou autre.
C’est à cette dernière question que j’aimerai que vous répondiez.
Donc ma réponse à cette même question est : Je ne vois aucune justification morale, ni même utilitariste.
Moralement, il me parait inconcevable d’interdire la consommation d’une plante, pourvu qu’on ne menace pas l’espèce. Par ailleurs, les personnes qui consomment du cannabis le font sciemment. S’ils mettent en danger la vie d’autrui, e conduisant par exemple, ils ne doivent être mis en cause que pour ça. Je ne vois pas pourquoi quelqu’un qui conduit sous l’emprise de médicaments devrait être plus ou moins puni que celui qui conduit sous l’emprise du cannabis.
Question utilitaire, je ne pense pas qu’il soit judicieux de laisser le cannabis dans un réseau commercial incontrôlé. Là ou l’état s’arrête, il laisse sa place. A vous de savoir si vous voulez continuer à laisser fleurir le crime chez vous. Il est clair que les efforts de la prohibition sont vains. Ils ne font que changer le mode de consommation : En cachette. Je me demande si vous pensez vraiment que l’arrêt de la prohibition puisse engendrer une augmentation du nombre de fumeurs ? Dans les 2 premiers mois, je ne dis pas ( un peu d’euphorie tout ça...), mais à moyen terme, on peut en douter. La drogue est un choix auquel une très grande partie de la population est déjà confrontée. Or, rien ne laisse penser que leur choix soit motivé par la prohibition quand ils n’en prennent pas.
Si on suppose quand même cet argument, on peut quand même constater un echec : Il y en a toujours beaucoup qui en prennent, à tel point même que ça vous fait peur. A la question est ce que la prohibition est efficace pour réduire la consommation, je suis formel : Non. Si on se demande si elle empêche le commerce du cannabis, je réponds non : elle le modifie.
La prohibition est une perte de temps, d’argent, et surtout une perte humaine, qui ne sert à rien. C’est une espèce d’archaïsme occidental imposé au reste du monde.
Mouche du Coche, me ferez vous l’honneur de répondre à cette question, et non pas à une autre ? Je vais la reformuler pour etre sur que votre langue de bois ne derappe pas dessus.

Pensez vous qu'il soit normal de criminaliser les consommateurs qui font attention a ne pas mettre en danger la vie et la liberte d'autrui? Je parle bien sur de personnes majeures.

Bonne journee.
Le chasseur de mouton

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Le chasseur de mouton »

Bon ca vient la reponse?

Je bosse 55 heures par semaines et sans faire greve et pourtant j'arrive quand meme a poster. Ca devrait etre possible aussi pour un resident en France qui fait 35 heures de repondre a une question simple comme celle que je vous pose.

Au fait, aux eventuels gens qui pensent que le cannabis rend feignant, je suis un bon contre exemple: Cadre international, j'abat des heures de boulot qui feraient se suicider Aubry. C'est fou ce que le cannabis me ralentit!

Qu'est ce qui se passe Costentin n'a pas repondu a cette question alors vous sechez?

Allez, on attend vos percutants arguments avec une impatience non dissimulee. Si thierry pouvait aussi me donner sa reponse ca me plairait assez. Pour Mika, je ne me fais pas d'illusion. La reponse n'eant pas: "La drogue est un fleau contre lequel je lutte aupres de personnes, comment pouvez vous dire des choses pareilles" Je me demende s'il va reussir a appuyer sur les touches de son clavier sans risquer l'entorse au cerveau.

C'est curieux comme aucun detracteur du cannabis ne repond jamais quand je leur demande de voir plus loin que le bout de mon joint.

A bon entendeur...

P.S: Oui c'est un peu provocateur comme message.
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

J'ai moi aussi une réponse a poster mais travaillant pour une société qui vient de se séparer de 5000 employés, j'ai aussi tendance à faire des heures à rallonges (moins que 55 cependant), Je suppose que je suis, comme vous, une de ces exception qui confirme la règle comme quoi le cannabis rend faignant !

Cela dit la mouche du coche nous a confié avoir une famille à charge, accordons lui donc que la gestion de son emploi du temps n'est pas forcement plus facile que le notre.
Votre impatience d'en découdre dans un débat qui n'en finira probablement pas, m'a bien fait sourire (n’y voyez aucune condescendance, c’est sincère) en ce début de week-end, j'espère pouvoir apporter ma pierre à l'édifice des arguments pertinents contre la prohibition.

Concernant la question que vous posez, non, ca n'est bien entendu pas "normal" (au risque de ressembler a cgtiste en grève, je pourrais même m'exclamer et dire c'est scandaleux!).

Je ne sais pas si c'est bien le lieu pour rentrer dans le débat mais il me semble que la prohibition ne trouve sa justification que dans les intérêts politiques des décideurs en place, je ne vois aucun intérêt pour eux à réformer un interdit en se rendant impopulaire auprès d'une majorité pour satisfaire une minorité silencieuse...

En ces temps de crises, il semble cependant que de nombreux états des états unis réfléchissent de plus en plus sérieusement à la légalisation...

A bientôt donc
La mouche du coche

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par La mouche du coche »

Le chasseur de Mouton a écrit
Bon ca vient la reponse?

Je bosse 55 heures par semaines et sans faire greve et pourtant j'arrive quand meme a poster. Ca devrait etre possible aussi pour un resident en France qui fait 35 heures de repondre a une question simple comme celle que je vous pose.

Au fait, aux eventuels gens qui pensent que le cannabis rend feignant, je suis un bon contre exemple: Cadre international, j'abat des heures de boulot qui feraient se suicider Aubry. C'est fou ce que le cannabis me ralentit!
Cher chasseur de Mouton,

J’aime tellement les 35 heures que je les fais deux fois par semaine, 40 heures de travail salarié + 30 à 40 heures de travail bénévole.

Pour autant, je ne suis pas un workaholic et j’essaie de préserver un peu de temps pour ma famille qui, vous le comprendrez, passe en priorité avant mes visites dans ce forum.

Ceci dit, je vais répondre à votre question :
Qui aujourd'hui peut dire qu’il pense que le cannabis n’est pas dangereux ? Personne. Tout le monde sait que ça présente des risques élevés. Cependant, si malgré ces risques, un individu souhaite quand même consommer, pourvu qu’il ne conduise pas et qu’il souscrive à une assurance santé privée, de quel droit le lui refuse t’on ? Je ne vois pas en quoi cette personne devrait être culpabilisée, pénalisée ou autre.
C’est à cette dernière question que j’aimerai que vous répondiez.
Donc ma réponse à cette même question est : Je ne vois aucune justification morale, ni même utilitariste.
Si, je vois une justification « morale et utilitariste ».

Savez-vous que les Pays Bas ont l'un des plus forts taux de criminalité en Europe et qu’ils commencent à voir un lien entre les coffee-shops et leur taux record de criminalité ?

Savez-vous que les pays qui ont libéralisé la consommation de cannabis constatent une augmentation de la consommation de drogues plus dures ?

De mon point de vue, ces deux arguments justifient amplement l’interdiction de vente et de consommation du cannabis.
Koffixop

Re: Les dangers du cannabis

Message non lu par Koffixop »

"Taux de criminalité" ca veut tout et rien dire, c'est un taux qui comptabilisé de manière différente selon les pays et les études, par ailleurs les pays de l'est de l'Europe - ultras conservateurs et totalement anti cannabis sont ceux qui ont les plus fort taux de consommation de drogue dures, de criminalité et de chômage.

Que dire de l'Italie rongé jusque dans son gouvernement par une des mafias les plus puissante du monde, ne pensez vous pas que son "taux de criminalité" est plus élevé que les pays bas ?!

Le dernier exemple de coffee shop accusé de blanchiment d'argent avait 110 kilos de résine dans ses caves, c'est un feu de paille.

Les pays qui ont légalisé ou dépénalisé n'ont pas de taux de consommation de drogues dures supérieurs aux pays répressifs IL N'Y A PAS DE CORRELATION ENTRE LEGISLATION ET CONSOMMATION !!!

Encore un argument de tocard que vous êtes, jeté sur le papier en 30 secondes pour exprimer votre méconnaissance du sujet relayé par un obscurantisme digne des années 20.
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité